Dérèglement climatique et dérèglement de la vie

Tous les pays du monde subissent le changement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter et ont même doublé depuis 1990 [PNUD 2017 dans MESURES RELATIVES A LA LUTTE CONTRE LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES]. Il faut dire que, le réchauffement mondial provoque des modifications durables de notre système climatique, ce qui n’est pas sans conséquences et pourrait être irréversible si nous n’agissons pas tout de suite.

La côte d’Ivoire n’échappe pas à ce mystère, des phénomènes climatiques extrêmes comme les tempêtes, sécheresses, précipitations abondantes… arrivent de plus en plus fréquemment. Les saisons sont devenues très instables ce qui a, entre autres des conséquences sur l’agriculture, sur la flore et la faune.

A part les conséquences économiques qui sont désastreuses (on parle ici de centaines de milliards de dollars) il faut déplorer aussi les conséquences d’ordre humain qui s’accentuent précisément sur le mode de vie de chacun. En effet chacun s’adapte à un style de vie particulier, ou un style d’habillement par exemple en fonction des différentes saisons auxquelles il fait face.

Le changement climatique est en effet, le fruit d’interactions complexes et de fluctuations de la probabilité de divers impacts [GEIC , 2014] surtout celui de la destruction de la couche d’ozone.
Une première véritable solution serait la réduction des gaz à effet de serre . Il faut reconnaitre que de nos jours des efforts sont faits dans ce sens, surtout avec la diminution du rejet de gaz carbonique par des véhicules en inventant les véhicules électriques, etc. Mais fort est de constater que ces efforts restent minimes face à la grande pollution et destruction de la couche d’ozone due aux gaz rejetés par les grandes industries.

Il faudrait s’inscrire dans une optique de « moins de rejet de  gaz carbonique » et accentuer des projets tels que les voitures électriques, la production de sachets biodégradables surtout dans les pays sous-développés comme la Côte d’Ivoire.
Enfin en ce qui concerne les gaz rejetés par les grandes industries, ne serait-il pas possible de recueillir le gaz, lui faire subir des réactions chimiques de sorte à obtenir un produit qui soit moins toxiques pour l’atmosphère?

contact@larit.ci

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s