Protection de la couche d’ozone: « Gardons la tête froide et poursuivons nos efforts »

Proclamée par l’Assemblée Générale des Nations Unies le 19 décembre 1994, la Journée Internationale de la Protection de la Couche d’ozone est célébrée chaque 16 septembre.
Le thème retenu cette année : « Gardons la tête froide et poursuivons nos efforts ».

Une invitation à poursuivre sur la lancée actuelle qui porte des fruits des plus considérables. Le trou dans la couche d’ozone a réduit de plusieurs millions de kilomètres carrés, plus de 10 fois la superficie de la Côte d’Ivoire.

Un acquis non négligeable du Protocole de Montréal (1987) qu’il faudrait parvenir à conserver. Ces dernières années, la réduction d’une trou d’ozone a été à superficie variable.

Pour y parvenir, l’un des principaux défis reste l’élimination des hydrochorofluorocarbones (HCFC), notamment les  fréons 22 et fréons 134a, utilisés encore et en grande quantité dans la production du froid, l’alimentation des climatiseurs, des centrales de climatisation et des entrepôts frigorifiques souvent indispensables dans les contrées à climat tropical comme la Côte d’Ivoire. La fin de la consommation est prévue pour 2030.

« Sur le plan national, les activités d’élimination des substances qui appauvrissent la couche d’ozone (SAO) consommées en Côte d’Ivoire, conduites par le Bureau Ozone et sous l’autorité du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable ont été un véritable succès. Pour preuves les substances appelées Chlorofluorocarbones (CFC) et communément connues sous le nom de fréons en Côte d’Ivoire et utilisées dans la production du froid, la fabrication de la mousse et les aérosols ont été éliminées depuis le 1er janvier 2010, les halons pour l’extinction des incendies en 2005 et surtout le bromure de méthyle pour le traitement du cacao stocké avant exportation en 2015 », a indiqué le ministre ivoirien de l’Environnement le 16 septembre dernier.

« La Côte d’Ivoire a également ratifié l’Amendement de Kigali au Protocole de Montréal relatif aux substances qui appauvrissent la couche d’ozone pour règlementer la consommation des HFC le 20 novembre 2017 ; implanté un Centre d’Excellence en Formation de Froid au Centre de Perfectionnement aux Métiers de Mécanique et d’Electricité (CPMME) de Koumassi. C’est un Centre unique de formation en Froid, haut de gamme, dans la sous-région. Il a été inauguré le 26 juin 2018 par la formation des Formateurs en froid ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s