Changement climatique, de biens gros mots (maux) !

Le terme changement climatique revient de plus en plus dans les discours. Tous les programmes et actions ont un volet climatique. Les bailleurs de fonds ne respirent que changement climatique. Que comprend le citoyen lambda de ces termes qui semblent si importants ?

Pas besoin d’allumer le poste téléviseur pour entendre parler de changement climatique. Certains semblent avoir trouvé une nouvelle brèche pour se faire de l’argent rapide. En effet, la plupart des discours sont emprunts d’un parfum de changement climatique. Tous annoncent lutter contre ce fléau. Cependant, sur le terrain c’est plutôt le changement de parole qu’on constate.

Que savent les populations sur le changement climatique ?

« J’entends souvent ce terme mais je ne sais pas trop comment expliquer. C’est une affaire liée à l’augmentation de la température de la terre », lance Ester, étudiante en licence de droit à l’Université Houphouët Boigny de Cocody.

 

« Changement climatique là c’est pour les blancs. Nous on veut manger c’est tout », ironise le chauffeur d’un wôrô wôrô emprunté à Yopougon.

Je peux dire sans grand risque de me tromper que le changement climatique et tout ce qui va avec est plutôt mal connu des populations. Dans tous les cas, même les scientifiques n’arrivent pas à s’accorder sur ce concept. On entend souvent parler de changement global, de variation climatique, quand d’autres pointent la mauvaise appréciation de leurs pairs jugés alarmistes. En fait, le climat change depuis des millénaires. Ce sont tous ces changements qui ont servi de ferment à la vie. Pourquoi donc s’alarmer sur le terme changement climatique. A moins qu’on fasse allusion à autre chose : la vitesse à laquelle ces changements ont lieu.

Que doivent savoir les populations sur ce concept ?

Assis devant la télévision, ma mère m’a demandé un soir : « Quand les gens parlent de changement climatique qu’est-ce que cela veut dire ? ».

Embêté que j’étais, j’ai cherché un moyen tout simple de faire passer la pilule. Parce que, franchement gaz à effet de serre, couche d’ozone et autres, ce n’était pas évident. Enfin, j’ai trouvé cette métaphore.

« Le changement climatique, c’est quand l’homme rend progressivement la vie impossible dans sa maison (la terre) à travers les conséquences de ses mauvaises actions (déforestation, pollution, etc.) ».

 

« Eh !, donc c’est nous même qui sommes en train de préparer notre mort ? », interrogea-t-elle.

 

« Oui, malheureusement. Sinon qui d’autre ? », répondis-je. L’avenir de la planète bleu semble incertain.

Cependant, il faut toujours agir, même dans l’incertitude.

 

Jacques KIRIOUA, empreintes.mondoblog.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s